Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi nous as-tu abandonnés ?

Qu’il en soit conscient ou pas, l’être humain est conditionné de naissance à croire en l’existence d’une force colossale invisible qui peut l’anéantir à tout moment. D’où cet appel bien connu du “Fils de Dieu” à l’aube de son trépas: Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m'as-tu abandonné, pourquoi t'éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes?

Il est très à la mode de nos jours de se dire heureux et d’afficher un enthousiasme de parure. La “loi de l’attraction” nous y oblige à coups de reportages dans les journaux et à la télé sur les bienfaits de la “pensée positive”. Allons “faut penser positif”!

Et si ce credo appliqué superficiellement était justement ce qui pouvait nous plonger à plus ou moins brève échéance dans le désespoir, nous laissant un beau jour totalement seuls et inconsolables, criant sans même le savoir “Mon Dieu, mon dieu, pourquoi m’as-tu abandonné(e)?

La plupart d’entre nous voudraient bien croire en un Dieu toujours prêt à nous aider, seulement nous avons oublié que nous sommes nous-mêmes entièrement fait de cette majestueuse substance créative que nous nommons “Dieu”. Dieu et nous-mêmes partageons la même substance qui est l’énergie créatrice fondamentale de l’univers.

Ce n’est pas Dieu qui nous abandonne, mais nous qui l’avons abandonné. C’est cette partie de nous-même laissée en friche qui nous hurle en plein cœur, mais pourquoi m’as-tu abandonnée?

Nous sommes les enfants d’une société malade depuis des siècles. Et c’est la désintégration de cette maladie qui nous afflige depuis la nuit des temps qui est nécessaire d’accomplir pour nous régénérer et renaître à notre véritable nature nantis d’une force intérieure inébranlable.

  • Le Canal De l'Âme

    Organisateur

  • Sophie Merle

    Intervenant

  • , ,